Claude Jeanmart “Corps aveugles” du 28 avril – 3 juillet
Peintre et plasticien, Claude Jeanmart pratique et combine aussi bien les techniques de la peinture et du graphisme que celles du numérique et de la vidéo au service de son intérêt pour le corps dansant, en mouvement, le corps touché et dessiné en aveugle, le corps célébré par la mythologie et la littérature. Depuis une vingtaine d’années il s’intéresse particulièrement à la création littéraire, soutien à sa propre créativité. Il s’est particulièrement investi dans l’exploration de l’œuvre de Kafka. Depuis quelques années, son intérêt pour le corps et sa lecture de Diderot, ainsi que la rencontre avec une amie devenue aveugle, l’ont amené à explorer un monde nouveau et fascinant pour un plasticien, celui de la création artistique par le toucher seul, sans le secours de la vue. C’est la découverte d’une autre réalité, d’une autre vérité, où l’on se débarrasse des à priori, des stéréotypes de la représentation. Il s’agit de : dessiner ce que l’on sent et non pas ce que l’on sait.
Ce travail d’une douzaine d’années, intitulé « Corps aveugles », s’est déployé dans des séries de portraits en aveugle de 1,50 x 0,90 m, de peintures de 2 m x 0,90 m, sortes de portraits corporels dans lesquels souvent les modèles se reconnaissent, certains évoquant même une géographie de l’âme. Ce sont les Portraits Géants, les Géantes, les Atlantes, les Apsaras. A cela s’ajoutent de nombreuses séries de travaux créés sur palette graphique utilisant la photographie, la gravure numérique, la vidéo….